DÉCOUPER SON PROPRE CARPACCIO

C´est si facile! Découvrez comment!

Oui, comme 95 % des foyers vous n’êtes pas équipé d’une trancheuse… Mais vous adorez le carpaccio ! Vous rêvez du rumsteck d’Aubrac qui vous fait de l’oeil dans votre congélateur mais vous ne savez pas comment le découper? Stop! ICI, nous avons la solution! On va manger du Carpaccio ce soir!

Nous vous conseillons de partir d’un morceau de rôti, d'un pavé de rumsteck ou d'un steak bien tendre (on ne trouve que ça ici). Vous allez découper des tranches très fines qui seront dégustées crues.

Pour y parvenir la viande doit être proche de 0°C/-1°C, à la limite de la congélation. Pour cela vous pouvez utiliser un morceau en cours de décongélation ou un morceau que vous allez refroidir dans le congélateur pour qu'il durcisse un peu. La viande bien ferme sera plus facile à découper finement.
Aiguisez votre plus beau couteau à la lame fine et longue et apprêtez vous à vivre un moment exceptionnel ! Vous y voilà !

Posez le morceau sur une planche à découper et entaillez la première tranche légèrement en biais. En général la première tranche n’est jamais très belle, vous pouvez la déguster de suite, ça vous détendra pour la suite. Ensuite les tranches se suivent et se ressemblent, elles doivent être les plus régulières possibles. Disposez-les sur une belle assiette et faites mariner selon vos humeurs.

Par exemple pour la marinade, nous avons récolté du basilic, nous l’avons haché et fait mariner dans de l’huile d’olive de qualité 2 mois minimum. Notre carpaccio préféré est réalisé avec cette préparation, du mélange de 5 baies fraichement moulu, de la fleur de sel et bien entendu de jolis copeaux de parmesan bien frais.

Accepter

Ce site utilise des cookies